Que l’on soit une direction formation d’entreprise ou un organisme de formation, les business model du développement des compétences vont probablement se transformer dans les mois et les années à venir. Comme nous l’avons évoqué sur ce blog dès le début de la crise, ce qui est en cours, ce n’est pas tant une transformation radicale, qu’une accélération sans précédent de l’évolution des pratiques.

Projeter son ambition

La première étape de la démarche stratégique est de définir son ambition. Quel modèle voulons-nous mettre en œuvre demain compte tenu du contexte ? C’est en se projetant dans l’avenir, sans a priori, qu’on est capable de sortir du cadre ou de la boite dans laquelle notre cerveau nous enferme.

Ce travail sur l’ambition doit être fait en commun avec l’équipe de direction et des acteurs clés de la fonction ou de l’organisme de formation. Car l’ambition doit être partagée.

Identifier les indicateurs clés de formation

Une fois la vision posée et partagée, reste à imaginer comment son déploiement pourra être contrôlée. A quoi verrons-nous que l’ambition est réellement mise en œuvre ?

Il s’agit de mettre en place un tableau de bord de contrôle simple et « performatif », c’est-à-dire qui permette en énonçant ce que nous souhaitons, de le faire advenir. Mettre en place un tableau de bord autour de 3, 4, 5 indicateurs peut orienter en effet durablement des pratiques. D’une certaine manière, dire c’est faire dans le pilotage de l’activité.

Evaluer sa situation de départ

Ambition tracée, moyens de la contrôler identifiés, il est indispensable maintenant de savoir d’où on part pour savoir quel chemin faudra-t-il parcourir pour y parvenir.

Un audit s’impose. Il peut être réalisé par un cabinet extérieur, mais il est encore plus efficace de le faire en interne en impliquant tous les acteurs de la fonction formation en entreprise ou de l’organisme de formation.

Ainsi, les acteurs mêmes du processus découvrent les G.A.P entre la vision projetée et la réalité.

Définir sa feuille de route

Connaissant bien la situation de départ et le point d’arrivée, il ne vous reste plus qu’à tracer le chemin pour y parvenir. La feuille de route doit être elle aussi simple et mobilisatrice. Généralement, nous proposons à nos clients de l’articuler autour de quelques chantiers phares (5 à 7 maximum). Car, il est pratiquement impossible de tout faire, tout de suite.

—————

Repéré depuis https://www.blog-formation-entreprise.fr/rebatir-strategie-formation-apres-crise-sanitaire-mode-demploi/