L’antique technique de mémorisation de Simonide de Céos, «le palais de mémoire», n’est qu’une des nombreuses techniques de mémorisation qui peuvent être mises à profit pour se rappeler de quelque chose. Cette méthode consiste à associer un lieu, fut-il imaginaire, à chaque élément dont on veut se rappeler.

Pourquoi ça fonctionne

Une élément de connaissance est une relation que l’on fait entre au moins deux choses. Si vous lisez ou entendez «pomme», un certain nombre de données y seront associées. Mais si vous l’entendez complètement dénué de contexte, le même son «pom», ne sera éventuellement perçu que comme un bruit ou, dans une autre langue, évoquera autre chose ou rien du tout.

Ne pas oublier

Se rappeler est facile, le véritable défi est de ne pas oublier. On se rappelle pratiquement de tout quelques secondes ou minutes après l’avoir «appris»; de beaucoup moins de chose quelques heures plus tard et de vraiment peu de choses quelques années ou décennies plus tard. Ce dont on se rappelle est essentiellement ce que l’on utilise.

Mais si, vous avez une bonne mémoire !

De nombreux ouvrages, sites et applications offrent des aides à la mémorisation. Flash-cards, messages de rappel et d’exercices et autres moyens sont proposés. Curieusement, beaucoup s’adressent au client potentiel en s’attaquant à l’idée qu’il a une mauvaise mémoire. Cette impression semble être très répandue. «Oh ! j’ai une mauvaise mémoire» est servi comme excuse ou prétexte au désengagement face à l’étude.