Pisa : La discipline force principale de l’Ecole ?

Pisa : La discipline force principale de l’Ecole ?

Qu’est ce qui fait que , dans certains pays, les élèves pauvres s’en sortent mieux ? L’OCDE publie une nouvelle analyse des résultats de Pisa 2015 qui se focalise sur les élèves défavorisés. Certains pays ont réussi à augmenter fortement leur taux de réussite alors qu’ailleurs il décline. Pour l’expliquer, l’OCDE met, une nouvelle fois, en avant le climat scolaire et particulièrement la discipline.

De 1 à 55% d’élèves “résilients”

“Pisa 2015 montre qu’en moyenne dans les pays de l’OCDE les trois quarts des élèves défavorisés atteignent au mieux le niveau 2 de réussite en lecture maths et sciences. Pourtant au Canada, Danemark, Estonie, Finlande, Allemagne, Hong Kong, Japon, Corée, Norvège, Singapour, Slovénie et Viet Nam plus de 30% de ces élèves atteignent au moins le niveau 3”.

Un effet déjà démontré

A vrai dire ce n’est pas la première fois que Pisa établit un lien entre la discipline et la réussite scolaire. Le lien avait déjà été fait dans Pisa 2009. Pisa 2009 montrait que les pays étaient inégaux devant ce problème. En Corée du sud ou en Thaïlande, moins de 10% des élèves rapportaient qu’ils sont gênés par le bruit en classe pour travailler. Moins de 10% déclaraient que leur enseignant doit attendre pour continuer son cours au Japon ou à Shanghai. L’ordre en classe n’était déjà pas une spécialité asiatique. En Europe, au Danemark, au Portugal, au Royaume-Uni ou en Russie, le climat scolaire était déjà particulièrement calme. C’est le cas aussi aux Etats-Unis où seulement 10% des élèves déclaraient être gênés. La France par contre se situait en bas du tableau.

2018-02-16T20:54:09+01:00février 19th, 2018|Categories: Curation triée, Pédagogie|0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous