Mémordinateurs : quand l’informatique s’inspire du cerveau

Mémordinateurs : quand l’informatique s’inspire du cerveau

Un peu comme les neurones, de nouveaux composants électroniques traitent l’information et la stockent eux-mêmes. Ils ouvrent la voie à une informatique plus efficace et plus rapide.
 Les mémordinateurs surpasseront en vitesse les ordinateurs classiques, car chaque élément d’un mémordinateur contribuera à calculer la réponse à un problème et en stockera le résultat sans perdre de temps et d’énergie à déplacer les informations d’une zone de l’ordinateur à une autre. Cette nouvelle architecture informatique modifiera le fonctionnement de tous les ordinateurs, depuis les minuscules puces des téléphones portables jusqu’aux énormes supercalculateurs. Ces nouveaux composants se rapprochent du fonctionnement des neurones du cerveau humain, qui emmagasinent des souvenirs et traitent l’information.Plus rapides (ne mettant que quelques secondes à faire des calculs qui prendraient des décennies aux ordinateurs actuels), plus petits et plus économes en électricité, les mémordinateurs offrent des perspectives intéressantes. Bien qu’aucune machine complète de ce type n’ait encore été construite, les scientifiques expérimentent déjà les différents composants qui les constitueront.

Bénéfice premier de cette architecture, elle consomme moins d’électricité.

Repéré depuis Pour la Science – Mémordinateurs : quand l’informatique s’inspire du cerveau

2018-01-01T21:08:59+01:00juin 25th, 2015|Categories: Technologie|Tags: |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.