La formation, comme toutes les fonctions de l’entreprise, se digitalise de façon croissante, comme en témoigne l’essor des LMS. Mais que digitalise-t-on dans la formation ? Et quelles sont les attentes des entreprises ? Le foisonnement du marché rend difficilement lisible l’éventail des solutions disponibles et les problèmes auxquelles elles répondent. Alain Ragot distingue 3 types de solutions et 3 types de demandes des entreprises, avant de faire le lien avec l’externalisation.

3 types de solutions…

Le baromètre en question nous permet également de constater que l’étiquette « LMS » recouvre une grande variété de fonctionnalités : l’étude en liste une vingtaine. De fait, le digital répond en pratique à trois types de préoccupations :

  • La diffusion de contenus e-learning,
  • L’organisation des formations,
  • La gestion du back-office.

… et 3 types de demandes

  • Les grandes entreprises internationales qui ont déployé un LMS
  • Les entreprises de taille plus réduite
  • des solution pour gérer les formations à distance

En gestion de la formation comme dans d’autres domaines, les décideurs ont la même angoisse face à la complexité des outils disponibles : celle d’investir dans des solutions coûteuses qui finissent par générer plus de problèmes qu’elles n’en résolvent. L’externalisation limite ce risque : elle permet de s’appuyer sur des outils éprouvés et sur l’expertise d’un prestataire habitué à s’adapter au contexte. Si la qualité du service, du système d’information et de son interconnexion sont bien au rendez-vous, l’externalisation peut donner toute la mesure de ses bénéfices : accès à une expertise métier confirmée, valorisation de la fonction formation, recentrage sur la stratégie et les tâches à haute valeur ajoutée.

—————

Repéré depuis https://www.managementdelaformation.fr/gestion-de-la-formation/2019/09/24/lms-tms-les-outils-digitaux-de-la-formation-en-3-reponses-et-3-questions/