Le « neurolearning » s’appuie sur l’étude et la connaissance approfondies des mécanismes du cerveau, afin de les utiliser dans une #pédagogie adaptée et fluide. L’objectif est ainsi d’adapter l’enseignement aux capacités réelles du cerveau, au lieu de prodiguer des informations peu ou mal assimilées.

Le « neurolearning », la science du cerveau appliquée à l’enseignement

La connaissance du cerveau, qui même au 21ème siècle demeure encore en bonne partie un épais mystère, a toutefois connu une nette progression ces dernières années, grâce à l’avènement de nouvelles technologiques numériques ultra-sophistiquées. Les « neurosciences » dépassent désormais le cadre purement scientifique, en étant appliquées à la finance, le droit, l’économie et au marketing.

Adapter l’#apprentissage aux capacités du cerveau

En moyenne, un apprenant n’est capable de se concentrer que 20 minutes, et, plus grave encore, il oubliera 90% du contenu appris au bout d’une semaine. L’intérêt du neurolearning consiste à dépasser les formats éducatifs classiques en se concentrant sur le potentiel réel du cerveau, en l’adaptant à ses capacités et ses besoins. L’objectif est ainsi que les contenus soient intégrés dans la mémoire à long terme de l’apprenant, au lieu d’être rapidement éliminés.