2021 voit les règles de la formation bousculée. Voici les principaux éléments pour vous y retrouver.

Digitalisation des entreprises : concilier vision long terme et agilité

Les autorités françaises ont donc décidé de prioriser la formation, peu importe sa forme, pour améliorer les compétences de tous. C’est pourquoi au 1er janvier 2022, les règles changent dans l’exercice de la profession de formateur indépendant. Désormais, le professionnel sera dans l’obligation de détenir une certification nommée Qualiopi en vertu de la loi du 5 septembre 2018. Cette certification devient obligatoire pour les formateurs qui souhaitent bénéficier de financements publics et paritaires.

Les organismes de formation présents pour soutenir les indépendants

Pour obtenir le graal Qualiopi et continuer à exercer dans les règles de l’art, un formateur indépendant devra trouver des organismes présents sur la liste validée par le gouvernement. C’est auprès d’eux qu’il pourra obtenir la certification, avec un audit initial puis au bout d’un an et demi, un audit de surveillance a lieu et pour terminer, trois ans après l’obtention, il faut participer à ce qu’on appelle un audit de renouvellement. Par la suite, il n’y aura qu’un seul audit à effectuer tous les trois ans. Pas de panique toutefois, les audits sont adaptés en fonction de l’activité des professionnels et les auditeurs peuvent se déplacer sur les lieux de travail des formateurs ou des organismes de formation.

—————

Repéré depuis https://siecledigital.fr/2021/04/27/formateurs-independants-organismes-certifiants/

 

2021-05-03T14:10:32+02:00mer 05 mai 2021|Catégories : Curation à trier|0 commentaire

Partagez sur les réseaux sociaux :

Aller en haut