La donnée est aujourd’hui au centre de tous les intérêts.

La formation n’échappe pas à cette règle. Particulièrement surveillés par les directions L&D, les données représentent des indicateurs de performance à part entière. Mais qu’est-il pertinent d’analyser ? Comment s’y prend-on ? Comment choisir, trier ses sources de données et créer des tableaux de bord pertinents ?

Bien choisir ses données comparatives

Dans le champ de la formation, se comparer avec d’autres entreprises peut vite perdre de son sens. Il ne s’agit pas de courir après la première place mais bel et bien de se situer. Les tableaux de bord vous permettront avant tout de vérifier la clarté, la visibilité et la perception de l’offre de formation auprès de vos apprenants.

Faire évoluer ses pratiques par un plan d’action

Maintenant que vous disposez d’une vision macro, vous êtes en mesure de définir votre idéal de performance. À quel endroit du graphique souhaiteriez-vous être ? Quels changements voulez-vous initier dans l’entreprise ? En fonction de vos analyses et de votre expérience vous pouvez émettre des hypothèses pour y arriver et construire un plan d’action vous permettant de passer d’un point A à un point B.

Il faut rester prudent car une erreur d’interprétation peut mal vous orienter. Dans le cas présent, vous devez vous interroger sur 4 points :

1 – L’accessibilité, tant du point de vue du contenu que de l’accès technique

Est-ce que la formation que je déploie est accessible aux collaborateurs ciblés ?

⇒ Envisagez des améliorations techniques ou fonctionnelles

° ex : liens SSO, …

2 – La visibilité

Les collaborateurs sont-ils correctement informés de l’existence du dispositif ?

⇒ Optimisez l’ergonomie de votre plateforme et communiquez en interne, notamment auprès des managers.

° ex : page d’accueil, intégration avec vos systèmes et intranet, …

3 – L’appétence ressentie par les collaborateurs

Ont-ils suffisamment de motivation et d’envie à réaliser cette formation ?

⇒ Faites du dispositif de formation un évènement en utilisant par exemple les techniques du Learner Marketing. Sponsoriser le projet par le leadership de l’entreprise.

° ex : Cohérence culturelle, lien avec un évènement, …

4 – La recommandation

Dans quelle mesure vos apprenants recommandent les contenus et parcours de formation ? Ont-ils le sentiment que la formation leur a été utile ?

⇒ Soyez particulièrement attentif à la qualité et l’expertise pédagogique des contenus.

° ex : Note de satisfaction, taux de fidélité

⇒ Vérifiez en recueillant leur feedback

° « End of course surveys », questionnaires à chaud…

Pour conclure

Le tableau de bord pour piloter votre écosystème formation est essentiel mais ce n’est pour autant ni un arbitre, ni un GPS. Vous devez le réaliser avec les données pertinentes selon vos enjeux et vos objectifs, et construire votre analyse de façon méthodique. Le tableau de bord vous permettra de vous positionner et d’améliorer l’impact de vos formations. Mais, même réalisé dans de bonnes conditions, pensez à prendre du recul.

—————

Repéré depuis https://blog.crossknowledge.com/fr/le-tableau-de-bord-pour-la-formation-reel-outil-de-pilotage-et-damelioration/