Le Jaune budgétaire 2021 de la formation professionnelle est paru ce lundi. Il nous informe sur l’évolution du marché de la formation en 2018, soit la dernière année avant l’entrée en vigueur de la réforme, et nous donne de premiers résultats sur 2019. Bilan : la dépense intermédiée des entreprises en formation professionnelle a progressé de 7,7% en 2018, et le chiffre d’affaires des organismes de formation a gagné 3,3%. Pour la première fois depuis 2014, également, le Jaune nous donne des éléments sur la dépense directe des entreprises

Une dépense totale des entreprises autour de 15 milliards d’euros ?

Le jaune budgétaire 2021 exploite également les données issues des bilans pédagogiques et financiers des organismes de formation, et nous donne ainsi une évaluation de la dépense directe des entreprises dans la formation professionnelle. Elle n’est pas facile à préciser cependant : le périmètre de ces données est en partie redondant avec celui de la dépense intermédiée.

Le Jaune budgétaire 2021 donne par ailleurs une première estimation des dépenses directes de l’entreprise (hors subrogation) pour 2019. Elles seraient en recul de 1,1%, et le nombre de formations financées en baisse de 7,4%. Le contexte de 2020 a cependant retardé la remise de certains bilans pédagogiques et financiers, et il se peut que la dépense finale soit un peu plus élevée.

Le chiffre d’affaires des organismes de formation est en hausse

Une autre approche pour évaluer l’activité de formation est de regarder le chiffre d’affaires des organismes de formation.

La dépense globale de formation est stable

En 2018, la dépense globale de formation – hors dépenses directes des entreprises – s’est élevée à 26,1 milliards d’euros, soit à peu près le même montant que l’année précédente (après correction des données du Jaune 2017, qui donnait 26,3 milliards). En part du PIB, on reste à 1,1%, soit toujours 0,1 points de moins qu’en 2016.

Opco : une première collecte en retrait ?

Le Jaune nous donne également les chiffres de la première collecte des OPCO, effectuée en mars 2020 sur la masse salariale 2019, déduction faite des régularisations pour les années antérieures.

Ce dernier Jaune de l’avant-réforme nous trace donc le tableau d’une dépense de formation en expansion à la veille du changement de système. Les données sur 2019 semblent aller dans le sens d’un repli (une illustration du syndrome de « l’année perdue » ?), mais il faut attendre d’avoir les données définitives pour en juger. Pour les premières données 2020, il faudra attendre la fin de l’année 2021. Le financement des dépenses s’annonce déjà difficile, et France Compétences a déjà dû recourir à l’emprunt pour l’assurer, dans des proportions plus importantes que prévu. Notons enfin que des progrès ont été faits pour permettre l’évaluation de la dépense globale de formation de l’entreprise, mais nous manquons toujours de l’indicateur global qui nous avait été promis au moment de la réforme de 2014 !

—————

Repéré depuis https://www.managementdelaformation.fr/la-formation-en-chiffres/2020/10/27/jaune-budgetaire-2021-la-depense-de-formation-des-entreprises-en-hausse-de-77/