Un amendement au projet de loi prorogeant l’état d’urgence fixe au 30 juin 2021 la date butoir pour inscrire dans son compte personnel de formation ses droits au titre du DIF, le dispositif en cours jusqu’en 2014.

Et six mois de plus ! Les millions de titulaires du compte personnel de formation (CPF), qui n’ont pas encore récupéré leur reliquat d’euros issus du DIF, le dispositif de formation individuel précédent, ont jusqu’au 30 juin 2021 et non plus jusqu’au 31 décembre pour se rattraper. A la clef, jusqu’à 1.800 euros qui leur permettront d’atteindre le plafond de 5.000 euros du CPF plus rapidement et donc de disposer du maximum de pouvoir d’achat fixé par la loi pour suivre la formation de leur choix.

Un amendement a été adopté en ce sens dans le cadre de l’examen par l’Assemblée nationale du projet de loi autorisant la prorogation de l’état d’urgence. L’exposé des motifs met en avant « l’impact économique et social de l’épidémie de Covid-19 et des mesures de police sanitaire prises pour répondre à la situation » qui a empêché de nombreux salariés de déclarer leurs droits, sans apporter d’élément permettant de faire le lien de cause à effet.

—————

Repéré depuis https://www.lesechos.fr/economie-france/social/compte-personnel-de-formation-le-gouvernement-accorde-un-sursis-de-six-mois-1259537