Quel futur pour les concepteurs de Mooc en 2020 ?

Quel futur pour les concepteurs de Mooc en 2020 ?

Les acteurs de la #formation digitale en France ont toutes les raisons de se montrer optimistes. Même si certains freins restent encore à lever.

Tout va très bien dans le meilleur des mondes peuvent penser les principaux concepteurs de #Mooc de l’Hexagone. Il est vrai que ces deux dernières années leur ont été plus que favorables. Les levées de fonds de Coorpacademy(10 millions d’euros) d’OpenClassrooms (6 millions d’euros) ou encore de Unow(3 millions d’euros) ou de Speachme (10 millions d’euros), sont là pour l’attester : le secteur attire les investisseurs. Et les entreprises augmentent peu à peu leur budget consacré au e-learning. Mais le futur est-t-il si rose que cela ? C’est la question à laquelle a tenté de répondre Xerfi dans son étude « Le marché des Mooc et du #e-learning« .

Des raisons de se réjouir…

Au niveau international, les prévisions de Xerfi sont plutôt optimistes. Ainsi, le marché du e-learning est estimé à 30 milliards de dollars en 2020 contre 22,4 milliards en 2017, soit une croissance de 34% sur trois ans

… et des barrières à lever

Toutefois, les experts de Xerfi recensent quelques difficultés auxquelles il faut porter attention. D’après les auteurs de l’étude tous les salariés ne sont pas forcément prêts à basculer dans une formation entièrement en ligne. Xerfi évoque donc des « freins à l’utilisation des formats numériques de la part de salariés attachés à une présence humaine qui craignent une formation désincarnée et moins efficace ». Aux responsables de formation, aux RH et aux concepteurs de lever ces craintes via de la #pédagogie et la mise en place de programmes de type blended learning.

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.