Les émotions au cœur de nos apprentissages… – le blog de Solerni – plateforme de MOOCs

Les émotions au cœur de nos apprentissages… – le blog de Solerni – plateforme de MOOCs

Les émotions décrivent des réactions complexes qui affectent le corps et l’esprit d’un individu lorsque ce dernier est confronté à des stimuli internes ou externes. Les réactions incluent à la fois un état mental subjectif (colère, amour, anxiété, etc.), une impulsion à agir (attaquer, fuir…) et des changements corporels (accélération du rythme cardiaque ou hausse de la pression sanguine par exemple)

Sans titreLe professeur et psychologue Robert Plutchik a représenté dans les années 80 la variété des émotions dans une roue : elle représente les 8 émotions principales, dont l’intensité augmente à mesure que l’on se rapproche de son centre.

Une a deux fonctions principales : elle permet de caractériser l’intensité et l’importance d’un événement, mais elle témoigne également d’un signal social : rougir, trembler ou bafouiller qui envoie une information à son entourage.

Mais au-delà de ces fonctions, les émotions jouent un rôle primordial dans l’apprentissage.

Quel est le rôle des émotions dans le processus d’apprentissage ?

Dès l’enfance, les émotions sont au cœur de l’. En effet, les études s’intéressant au développement de l’enfant ont mis en avant le fait que la sécurité affective était l’une des clés de la libération de ses capacités à communiquer, à comprendre et à apprendre.

Quelles conséquences pour les pédagogues ?

Puisque les émotions jouent un rôle fondamental dans l’apprentissage, les pédagogues doivent utiliser leur « intelligence émotionnelle » pour accompagner et prendre en compte les émotions des apprenants mais également définir l’environnement d’apprentissage adapté. Cela passe par la capacité à comprendre les éléments qui provoquent une émotion donnée. Par exemple, le fait de partager en amont avec les apprenants les bénéfices des notions qu’ils vont apprendre et ainsi leur permettre de suivre leurs progrès peut générer un sentiment d’optimisme.

Les possibilités pour les pédagogues de susciter des émotions sont donc variées et offrent l’opportunité d’établir un environnement d’apprentissage enrichi qui tire parti des neurosciences de l’éducation pour catalyser l’acquisition de nouvelles compétences et connaissances. L’important pour ces derniers est alors de parvenir à un juste équilibre dans les émotions qu’ils souhaitent susciter, qui tiennent compte de la diversité des profils des apprenants.

 

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.