Le député et mathématicien français Cédric Villani s’est fait d’abord connaître comme récipiendaire de la médaille Fields la plus haute distinction pour la recherche en mathématiques. Le gouvernement français lui confie une mission d’étude sur l’intelligence artificielle.

Son rapport intitulé « Donner un sens à l’intelligence artificielle » diagnostique les potentiels de l’intelligence artificielle et les conditions de survenance des bénéfices pour le développement économique et social de la France. Si la rédaction du rapport profite de la pâte du mathématicien, c’est surtout  un travail d’équipe rassemblant des spécialistes de la question. L’orientation du rapport s’efforce de montrer le chemin d’une appropriation collective de l’ intelligence artificielle.

L’éducation personnalisée de masse

Une étude par grands domaines d’activités affectés est aussi disponible. Les impacts sur l’éducation et la formation sont particulièrement intéressants.

Beaucoup à développer

Un autre axe consiste à faire émerger une véritable R&D de l’IA en éducation.  La maîtrise des données tant pour les apprenants que pour les enseignants.

L’orientation

Un autre usage identifié est l’aide à l’orientation pour les décrocheurs grâce à une collecte et un traitement des données, avec une prudence extrême à apporter aux biais pouvant affecter les algorithmes.

Repéré depuis https://cursus.edu/articles/41863/donner-un-sens-a-lintelligence-artificielle-rapport-2018#.W93f6npKgWo