Les étudiants débutant leur formation dans l’enseignement supérieur doivent aujourd’hui faire face à de nombreux dispositifs d’apprentissage hybrides ou en ligne. Cette recherche réalisée avant la pandémie de COVID-19 vise à remédier aux lacunes des connaissances concernant les interactions entre les caractéristiques des étudiants, celle des environnements d’apprentissage et les effets de ces interactions. On observe, ainsi, un manque de recherches empiriques sur des questions telles que : dans quel type de dispositif quels étudiants réalisent-ils des apprentissages significatifs ?

Dans le cadre de cette recherche, afin d’identifier des configurations de variables associant certaines caractéristiques des étudiants à leurs interactions avec un dispositif hybride et leurs expériences d’apprentissage, deux questionnaires en ligne ont été adressés au début et à la fin de leur cours à 52 étudiants inscrits à quatre dispositifs hybrides des universités de Fribourg et de Genève (Suisse). Le cadre théorique de cette recherche exploratoire et les instruments de collecte de données s’y rapportant ouvrent des perspectives concrètes pour appréhender les interactions complexes entre la diversité des étudiants et les dispositifs de formation. Quatre ensembles de variables sont considérés :

  • 1) les caractéristiques des étudiants,
  • 2) les caractéristiques des dispositifs de formation,
  • 3) les variables médiatrices relatives aux interactions étudiants-dispositifs
  • et 4) les effets sur l’apprentissage. Les résultats mettent en évidence des configurations spécifiques caractérisant la diversité des interactions entre les étudiants et les dispositifs de formation. Les conclusions proposent des pistes pour les recherches futures ainsi que des implications pratiques pour la transformation de l’enseignement supérieur à venir.