Ce texte est inspiré des travaux de Mohamed Ally, professeur et directeur de programme à l’université d’Athabasca (Alberta) et responsable de la révision de la norme internationale ISO/IEC 29140 Nomadisme et technologies mobiles.

Selon la norme ISO/IEC 29140, l’apprentissage mobile conjugue le recours à des appareils légers pouvant être utilisés partout aux réseaux mobiles accessibles en tous lieux. Une solution désormais accessible à la majorité des habitants de la planète.

Jusqu’ici, l’apprentissage mobile a surtout bénéficié aux apprenants nomades, c’est à dire ceux qui, pour un cursus donné, se déplacent fréquemment d’un endroit à un autre, peuvent chevaucher des fuseaux horaires et utiliser plusieurs types d’appareils pour se brancher. Outre la mobilité elle-même, il convient de souligner que la mobilité ouvre la voie à une dimension immersive de l’apprentissage que certains nommeraient apprentissage expérientiel.

De nombreuses organisations d’enseignement entament aujourd’hui la conversion de leur matériel de cours pour permettre la livraison en situation de mobilité afin de répondre aux besoins d’apprentissage en tout temps et en tous lieux. Dans plusieurs pays, ces organisations utilisent les environnements numériques d’apprentissage (ENA) existants pour la transmission de contenu et pour fournir un support à l’apprentissage mobile, pour autant que ces environnements proposent des interfaces adaptatifs en fonction de la taille des écrans.

—————
Repéré depuis https://www.vteducation.org/fr/articles/innovation/de-lapprentissage-mobile-a-la-classe-mobile