Les cinq tendances innovantes repérées à Learn Innov

Les cinq tendances innovantes repérées à Learn Innov

La 2e édition de Learn Innov, qui promettait de faire la part belle à l’expérimentation, a tenu ses engagements. Réalité virtuelle, vidéo dessinée, BarCamp… Les 100 participants réunis ce mercredi ont non seulement pu découvrir de nouvelles technologies mais aussi tester des formes d’apprentissages émergentes. Zoom sur les tendances innovantes qui percent dans la sphère de l’e-learning.

1. La

L’arrivée des casques de réalité virtuelle de type Oculus Rift ouvre de belles perspectives à la sphère de la formation. Dans le secteur industriel, la réalité augmentée peut, par exemple, permettre aux entreprises de former des salariés sur des gestes techniques. “A condition qu’elles reconsidèrent la place de l’apprenant, qui est intégré dans un univers où il devient l’expérimentateur”, explique, lors d’un atelier organisé dans le cadre de Learn Innov, Nicolas Lozancic, de la société Speedernet, qui a notamment travaillé avec EDF sur une à distance liée à la maintenance industrielle.

2. Le BarCamp

Sous ce nom qui ressemble à celui d’un cours de fitness, se cache un format d’apprentissage collaboratif en plein boom aux Etats-Unis. Il consiste à mener une sorte de brainstorming géant, en présentiel ou à distance, dans l’objectif de faire émerger une intelligence collective sur des thématiques comme le management, la gestion de projet, la maîtrise des émotions… La particularité d’un BarCamp c’est que le contenu est apporté par les participants. Cela peut être une idée, la formulation d’un besoin à partir desquelles tous les apprenants sont invités à échanger.

3. La vidéo dessinée

Kesako ? Un mix entre la bande dessinée et le storytelling vidéo. Concrètement, ce format d’ repose sur le dessin d’un illustrateur sur un tableau (virtuel ou non), qui est ensuite accéléré lors d’un montage vidéo de 3-4 minutes avant d’être commenté via l’ajout d’une voix off. En plus de capter plus efficacement l’attention de l’audience, cette méthode d’apprentissage permet de mieux faire passer les messages-clés d’une formation. “C’est un format idéal pour introduire un concept ou synthétiser un module”, précise Raphaël Duquesne, illustrateur pour VideoTelling.

4. L’hypnose

Sur le papier, le lien entre l’hypnose et la formation n’est pas évident. Mais dans les faits, les mises en application de cette pratique, qui consiste à entrer dans un état modifié de conscience, sont nombreuses. L’exemple le plus frappant concerne l’enseignement des langues. “Puisque l’hypnose calme l’anxiété et lève les inhibitions, elle facilite véritablement leur apprentissage. Elle permet aux salariés de faire travailler, à leur insu, leurs ressources inconscientes et ainsi de mieux analyser, comprendre et communiquer”,explique Nadia Medjad, fondatrice de Neuro Echology Consulting.

5. Le Rapid Agile Instructional Design

Non, il ne s’agit pas d’une nouvelle forme d’apprentissage issue du rapid learning. “C’est une de création de formations qui s’inspire du secteur informatique et de ses pratiques agiles et Scrum”, explique Philippe Lacroix, co-fondateur du cabinet IL&DI. Peu connue par les acteurs du , cette méthode consiste à créer une formation par itération et à la déployer sur une petite cible. Son principal avantage vis-à-vis des méthodes traditionnelles, jugées rigides ? “La possibilité de revenir en arrière et de ne garder que les bonnes idées à l’issue de la phase de test”, estime-t-il.

Par Aurélie Tachot

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous