Courant mars dernier, Twitter annonçait le rachat d’un nouveau genre d’application iPhone : Periscope. De nombreux articles sont parus dans tous les médias au sujet de cette application que l’on affublait de tous les maux. « Big Brother is watching you… La prophétie de George Orwell dans son roman d’anticipation 1984 sonne plus juste que jamais, au vu des possibilités offertes par Periscope ». C’est ainsi que commençait, par exemple, un article du site France TV Infos. Exagération de journaliste pour booster l’audience de l’article ou bien analyse en partie fondée ? Cinquante jours plus tard, le temps de prendre du recul, on peut se poser la question : faut-il craindre Periscope (et son concurrent Meerkat) ?
 Quelques millions d’utilisateurs dans le monde pour Meerkat et Periscope. Pas mal, mais la probabilité que vous l’ayez tous installé sur votre smartphone est faible. Alors pour résumer : c’est une application qui permet à toute personne munie d’un simple smartphone de diffuser en direct ce que filme la caméra du dit smartphone. Un peu comme une chaine de télévision, chacun peut livrer en temps réel des images (souvent banales, mais parfois à couper le souffle) et les partager avec des milliers d’inconnus dans le monde.

On peut d§s lors imaginer des tas d’usages et de dérives. Mais pour la pédagogie, c’est génial, je peux documenter en temps réels mes actions. Je peux enregistrer une intervention à la volée et la diffuser.