Former à la transformation digitale : Quatre erreurs fréquentes | Le blog de Philippe Silberzahn

Former à la transformation digitale : Quatre erreurs fréquentes | Le blog de Philippe Silberzahn

Le digital, le nouveau mot français pour dire numérique, est partout. Comme l’a déclaré Marc Andreessen, fondateur de Nestcape, pionnier du Web et désormais investisseur incontournable de la Silicon Valley, « Le logiciel dévore le monde. » Il n’est pas d’industrie, aujourd’hui, qui ne subisse l’effet de cette révolution. Comment préparer nos cadres, actuels et futurs, à cette révolution en cours? La question n’est pas nouvelle mais il me semble que plusieurs erreurs sont commises dans les approches choisies, notamment par ceux qui conçoivent des programmes de formation sur la question.

  • Première erreur: parce que la révolution est digitale, il faut former par le
  • Deuxième erreur: parce que la révolution est digitale, il faut former au digital
  • Troisième erreur: Tout l’univers devient
  • Quatrième erreur: Penser que le numérique a tout inventé

Former à quoi?

Du coup comment,et surtout à quoi former nos futurs cadres à un monde bouleversé par le numérique? D’abord et avant tout au fait que la technologie ne se développe jamais dans un vide sociétal. Qu’on ne peut pas penser un changement technologique hors sol, que la est toujours le produit d’une société, qu’elle modifie en retour. En témoignent les débats importants actuels sur la vie privée qui résultent de situations nouvelles créées par le numérique. On se rappellera à ce sujet, pour mettre les choses en perspective, que la notion de respect de la vie privée est très récente, car née avec l’invention de la photographie, au début du XXème siècle.

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.