Agefos-PME veut assurer contre les « incertitudes de la réforme »

Agefos-PME veut assurer contre les « incertitudes de la réforme »

Les partenaires sociaux qui pilotent souhaitent proposer aux entreprises, à partir de mi-2015, un système d’ contre les risques nés de la réforme en cours. Un dispositif auquel les entreprises adhèreraient sur la base du volontariat.
 « Nous voulons envoyer le message aux entreprises qu’il ne faut pas baisser la garde de l’investissement en formation, tout en leur offrant un moyen de lisser les charges et de prévenir les risques, explique Jean-Michel Pottier, négociateur pour la CGPME. Les entreprises, notamment celles de taille intermédiaire, sont orphelines d’un système de mutualisation des financements du fait de la réforme. Le CPF n’est pas l’alpha et l’oméga de la formation, mais il comporte une possibilité de sanction tous les six ans, et de forts risques de contentieux juri­diques. Par ailleurs, le plan de formation décidé par l’entreprise est un levier économique fon­damental, mais il est en panne de financement. Cet accord paritaire et le système d’adhésion volontaire que nous construisons ­visent à aider les entreprises sur tous ces points. »

Repéré depuis www.wk-rh.fr

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous