Il est encore possible de faire financer la formation de ses salariés à 100% par le FNE-Formation, jusqu’à fin septembre ; et même au-delà de cette date, à des niveaux de prise en charge et à des conditions qui restent à préciser. Le plan de relance vient de rajouter 1 milliard de ressources au dispositif. Mais combien de salariés en ont-ils déjà bénéficié ? Sur ce point comme sur le recours réel au chômage partiel, les données précises semblent difficiles à produire. Les enquêtes mensuelles Activité et conditions d’emploi de la main d’œuvre de la Dares livrent néanmoins des chiffres intéressants sur la typologie des entreprises qui y recourent.

Un dispositif prolongé, mais dans quelles conditions ?

Depuis avril 2020, les entreprises qui ont des salariés en chômage partiel peuvent faire financer la formation de leurs collaborateurs à 100% par le FNE-Formation. Le dispositif a été prolongé, et peut bénéficier à tous les salariés, qu’ils soient en chômage partiel ou non. Les entreprises qui n’ont aucun salarié en chômage partiel, en revanche, n’en bénéficient pas.

Un recours contrasté suivant les secteurs

La taille des entreprises semble influer relativement peu sur la propension à former les salariés en chômage partiel et à recourir aux subventions du FNE-Formation. Seules les plus petites (10 à 19 salariés) se distinguent nettement par une moindre propension à former : 9 sur 10 ne forment pas, contre deux tiers en moyenne.

—————

Repéré depuis https://www.managementdelaformation.fr/la-formation-en-chiffres/2020/09/10/9-le-poids-en-effectifs-des-entreprises-recourant-au-fne-formation/