Se former différemment et avec davantage de souplesse, c’est aussi un des objectifs de la réforme. Libérer l’innovation pédagogique est LE challenge de ces prochaines années…
Et si la ne s’arrêtait jamais… Avec la réforme, elle peut être plus facilement séquencée ou modularisée, et donc s’adapter aux rythmes de travail des salariés. Un enseignement en janvier, l’autre en mars, les examens en juin, etc., et la souplesse deviendra la norme.
L’individualisation de l’# est attendue au tournant. Avec la multiplication des cours en ligne, le sur-mesure à des prix compétitifs devient possible. L’entreprise adapte alors le parcours de formation dans le fond et dans la forme aux besoins de ses salariés.

Oui le a une carte à jouer dans le cadre de la réforme de la formation continue… à condition que cette réforme réussisse. Car, à peine mise en place, elle est de plus en plus contestée.

Repéré depuis lentreprise.lexpress.fr