RSLN | Comment l’Internet des Objets va changer le monde du travail

RSLN | Comment l’Internet des Objets va changer le monde du travail

Pour mesurer tant la cuisson de son steak ou le niveau d’humidité de son pot de basilic que sa santé ou celle de son entreprise, les objets connectés s’échangent déjà chaque jour des millions de données. Un phénomène voué à s’amplifier dans des proportions telles qu’elles pourraient radicalement changer notre façon de travailler.

L’espace de travail sera totalement repensé

En installant de simples capteurs dans les ampoules, une société propose dès à présent d’observer les mouvements des corps des employés et de les analyser. Cela permet, par exemple, de n’allumer les lumière d’une salle que lorsque celle-ci est occupée. Mais l’analyse peut aller bien plus loin : la grande salle de conférence est trop souvent utilisée par seulement quatre personnes ? Pourquoi ne pas la scinder en deux salles de réunion, plus petites ? Etc.

Le travail lui-même s’incarnera à travers de nouveaux métiers

Pour améliorer la consommation énergétique d’une entreprise, mais aussi pour mieux comprendre les usages des employés et les nombreuses informations transmises par les capteurs connectés, il faudra un genre nouveau de professionnels : data-scientists, analystes, métiers de conseil et de mise en oeuvre …

Dans le milieu industriel, le niveau de sécurité sera plus important

A n’importe qu’elle échelle, l’industrie a besoin de contrôles spécifiques et réguliers pour assurer un haut niveau de sécurité. En plaçant des capteurs pour mesurer l’usure d’une machine et sa dangerosité potentielle, les risques pour les employés pourraient drastiquement baisser, et la productivité en serait améliorée, estime Fast Co Exist.

2018-01-01T21:06:15+01:00décembre 9th, 2015|Categories: Curation triée, Technologie|Tags: |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.