Les conseils régionaux doivent être pleinement responsables du pilotage territorial de la #formation professionnelle, recommande dimanche l’institut Montaigne, parmi une série de mesures visant à développer #l’apprentissage en France.

Plus de décentralisation

Pour l’institut, les conseils régionaux apparaissent « comme la collectivité locale la plus à même de réaliser les arbitrages nécessaires sur la carte » de ces formations, compte tenu « de leurs compétences générales en matière de développement économique, de formation professionnelle continue et par leur proximité avec le monde économique ». Cette « décentralisation » impliquerait le transfert des personnels dédiés des services académiques d’inspection de l’#apprentissage (SAIA). Actuellement logés au sein des rectorats, ces services sont responsables du contrôle pédagogique des formations dispensées en CFA.

Autres solutions: la création d’une filière de préparation à l’apprentissage pour les décrocheurs, qui bénéficierait de financements « spécifiques », et la création d’une première année en CFA sans contrat d’apprentissage (équivalent à la seconde professionnelle en bac pro).