Rapid Learning, micro learning, nano learning… autant de « learning » qui nous font tourner la tête pour comprendre ce que ces termes cachent dans le fond ! Concentrons-nous sur le Rapid Learning. Est-ce que le Rapid Learning signifie qu’on apprend plus rapidement ? Est-ce une manière de produire plus rapide ? Et puis, au fait, quels sont les usages du Rapid Learning ?

Le Rapid Learning, version courte de « Rapid e-learning Development », est bien une manière de produire des cours en ligne plus rapidement. Ah, non, mince, ce n’est donc pas une méthode révolutionnaire d’apprentissage rapide ! Nous pouvons en effet dissiper ce premier point de vue où nous allions apprendre plus rapidement grâce au Rapid Learning. Malgré tous les bénéfices apportés, le numérique n’a pas encore trouvé la recette magique d’un temps d’apprentissage individuel raccourci !

Une chose est sûre : le Rapid Learning passe bien par l’utilisation d’un outil (souvent appelé outil auteur), qui permet à quiconque sans compétence particulière en informatique, graphisme ou ingénierie pédagogique multimédia de créer et produire du contenu en ligne, en minimum de temps et donc à moindre coût.

Le rapid learning l’est par les outils mais nécessite toujours de la réflexion. Sinon ce sera du rapid pas beau et pas digest qui ne sera pas consommé… Comme dans un fast food

Repéré depuis Rapid Learning, « Rapid » en quoi ? | Le blog de la Formation professionnelle et continue