Qualité de la formation : le pire n’est jamais sur… : WILLEMS CONSULTANTS

Qualité de la formation : le pire n’est jamais sur… : WILLEMS CONSULTANTS

Mais il faut quand même faire gaffe ! et à propos de gaffe, le référentiel proposé par le Bureau Veritas pourrait bien en être une belle. On conçoit que le marché naissant de la certification des organismes de formation soit une tentation. On rappelle aussi régulièrement sur ce blog que vite et bien c’est deux fois bien. Mais on peut aussi faire vite….et passer à côté. C’est ce qui semble être advenu à ce référentiel dont les bases conceptuelles ne sont riches qu’en confusions, qui contient des erreurs manifestes et qui sanctuarise un modèle dont tous les organismes un peu dynamiques se sont déjà affranchis ou sont en passe de l’être. Comme quoi on peut être un excellent certificateur et se prendre les pieds dans le tapis.

Dans une chronique réalisé pour l’AEF, j’ai donc listé les limites et insuffisances de ce référentiel, que l’on trouvera ci-dessous. Et l’on se demande ici sur quelles bases, quels critères, et dans quelles conditions de transparence le CNEFOP, qui doit établir la liste des certifications qui vaudront respect des conditions de Qualité fixées par le décret du 30 juin 2015, prendra ses décisions. Mais bon, le pire n’est jamais sur…même s’il faut vraiment faire gaffe.

2018-01-01T21:03:48+01:00avril 15th, 2016|Categories: Curation triée, Méthodes et organisation|Tags: , , |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous