Et si on arrêtait de croire que la formation forme ? Longtemps plébiscitée pour former les collaborateurs en entreprise, la formation en présentiel semble aujourd’hui perdre du terrain au profit de nouveaux modes de formation plus courts, plus ludiques, plus digitaux.

La formation en présentiel va-t-elle vraiment disparaître ? 

Le développement des technologies numériques a fait émerger un nouvel impératif : ATAWAD, “any time, any where, any device”. En d’autres termes, pouvoir être connecté partout et tout le temps. Et ce qui est valable pour les technologies numériques l’est aussi pour la formation.

D’apprenants passifs à apprenants engagés : quand les collaborateurs deviennent acteurs de la formation 

Face au triple impératif “plus efficace, plus court, plus ludique”, Lemon Learning propose bien plus qu’un dispositif de formation. Véritable GPS applicatif, Lemon Learning est disponible au bon moment, au bon endroit. La clé de sa réussite ? La méthodologie du Learning By Doing.

Utile sur des aspects théoriques de la conduite du changement (introduire et expliquer l’installation d’un nouveau logiciel par exemple), le présentiel permet, combiné à l’apprentissage par la pratique, de déployer une stratégie complète de développement des compétences des collaborateurs. Le Blended Learning, ou formation mixte, fait à ce titre de plus en plus d’adeptes puisqu’il allie le côté pratique des parcours de formation communs et la personnalisation des contenus et des modes de distribution. Et c’est l’une des possibilités offertes par les guides de Lemon Learning qui peuvent devenir, en partie, le support des formations en présentiel.

La dynamique a donc changé. Il n’est plus uniquement question de formation (training) mais plutôt d’apprentissage (learning) : les collaborateurs sont des acteurs à part entière de la formation.

—————

Repéré depuis https://www.linkedin.com/pulse/pourquoi-la-formation-en-présentiel-vit-ses-dernières-pierre-leroux/