L’éditeur MyBlee propose un logiciel mathématique pour les six – douze ans accessible sur tablette. Lors de la French Touch, Laetitia Grail, co-fondatrice de Myblee a présenté la nouvelle version qui s’appuie sur les big data permettant d’affiner le parcours utilisateur en fonction d’une centaine de paramètre.

Au départ, c’est trois ans de travail pour réaliser une cartographie détaillée des compétences à connaitre de 6 à 12 ans. Puis de définir des millions d’activité (7 millions d’activités à ce jour). Cela permet une forte individualisation des parcours.

Avec les big datas, le système s’améliore en fonction des feed back utilisateur. Sur la base de la cartographie, il y a d’abord des suggestions du moteur mais également de l’avis du professeur parce que c’est un système complexe. Chaque action de l’utilisateur a son importance (il y a 100 paramètres et variables dans l’algorithme). La présentation est une bonne synthèse de l’application.

Au démarrage, il y a nécessité de constituer un profil à partir de son âge. Ensuite, à chaque nouveau résultat, l’algorithme calcule son profil (résultat, temps passé, nombre d’exercice, etc.). Cela permet de restreindre le choix en fonction de son parcours pour réduire les frustrations.

Un des gains est de retranscrire la finesse d’adaptabilité de l’enfant comme le fait le professeur : chemin est recalculer en permanence en fonction du parcours utilisateur et des autres utilisateurs. Il n’y a pas de chemin identique, mais des chemins similaires.

Enfin, il y a toute une partie ludification (gamification) à la Mario Kart comme les coupes d’argent et de diamant. Quand l’enfant réussi, le parent reçoit un message de félicitation qui peut découvrir un morceau de puzzle.

Ce qu’on peut retenir de cette application. L’intelligence artificielle permet de construire des parcours personnalisés mais nécessite une recontextualisation et intermédiation humaine pour affiner les parcours. Deuxièmement que la ludification est une stratégie gagnante pour faciliter les progressions.

MyBlee vient de boucler une nouvelle levée de fond de 3 millions de dollars en novembre 2014. Une start up qui continuera à faire parler d’elle.