En 2015, l’UNESCO a effectué trois études sur l’#apprentissage au 21e siècle. Basée sur une revue exhaustive de la littérature scientifique, la première de ces études porte sur les raisons pour lesquelles une réforme de l’enseignement et du contenu enseigné serait souhaitable. Voici ce qu’on peut en retenir.

[Intégrer les compétences du 21e siècle dans l’enseignement des sciences et de la technologie]

Les étudiants à risque d’abandonner l’école sont souvent ceux qui ne s’engagent pas activement en classe, qui ont une mauvaise image du système scolaire et qui s’absentent souvent. En laissant tomber leurs études, ils augmentent leurs risques de rester sans emploi et sans logement, et de dépendre de l’aide publique. Un des principaux facteurs qui mènent au décrochage scolaire est la difficulté des élèves à comprendre l’utilité de l’école et à se servir de leurs acquis dans la vie quotidienne. Cette problématique est particulièrement présente sur le marché du travail, où beaucoup de nouveaux employés souffrent d’un manque de compétences pertinentes.

Repéré depuis : http://rire.ctreq.qc.ca/2018/06/modifier-apprentissages-21e-siecle/