Devenues incontournables dans la plupart des stratégies de recrutement ou de mobilité interne, les compétences humaines, émotionnelles et cognitives doivent pouvoir être mesurées de façon objective par les entreprises. Si la dynamique d’évaluation des soft skills s’avère encore balbutiante, il existe pourtant des techniques et méthodes à mobiliser, en fonction de votre contexte et de vos objectifs. Comment procéder ? Tour d’horizon et conseils.

1 – POURQUOI L’ÉVALUATION DES SOFT SKILLS DOIT MONTER EN PUISSANCE DANS LES ORGANISATIONS

Selon une une étude Monster sur l’importance des soft skills, plus de 8 entreprises sur 10 les prennent en compte dans leurs démarches RH. L’enquête révèle plusieurs résultats intéressants :

  • 97 % des organisations considèrent en effet que l’évaluation des soft skills a pleinement sa place lors d’un entretien de recrutement ;
  • Pour 52 % des entreprises, compétences techniques et comportementales interviennent de façon complémentaire dans une décision d’embauche ;
  • 45 % des professionnels RH intègrent les soft skills dans les critères de l’entretien annuel.

2 – L’ASSESSMENT CENTER, SOLUTION IDÉALE POUR MESURER LES COMPÉTENCES HUMAINES, ÉMOTIONNELLES ET COGNITIVES ?

Pour repérer les soft skills, vous vous basez peut-être en premier lieu sur l’entretien de recrutement – comme une grande majorité d’entreprises (étude Monster). Parvient-on alors à faire preuve d’objectivité ? On se situe en effet davantage dans le champ du feeling interpersonnel que d’une mise en lumière rigoureuse… De ce fait, bien que convaincues de l’impact des soft skills sur l’efficacité individuelle et collective, de nombreuses organisations laissent leurs aspirations d’évaluation au stade de projet.

Développer l’évaluation des soft skills dans les organisations constitue désormais une priorité. Veillez toutefois « à inscrire le recours à des outils d’évaluation des soft skills dans le cadre d’un dialogue entre le collaborateur et son référent RH et/ou manager, ou encore entre candidat et recruteur ». L’objectif étant de dessiner un projet professionnel le plus affiné possible, tout en identifiant les risques et opportunités de celui-ci. Une approche « gagnant-gagnant », pour les individus et les organisations !

—————

Repéré depuis https://www.docendi.com/blog/levaluation-des-soft-skills-defi-necessite-votre-portee/