Le début de l’émotion : DANS LE CORPS

L’émergence de l’émotion est un processus inconscient et donc non gérable.

Etape 1 : la perception d’un événement à travers les sens

Un événement concret, réel, tangible est perçu par les cinq sens (vue, toucher, ouïe, odorat, goût) et à travers la proprioception ( la perception, consciente ou non, de la position des différentes parties du corps dans l’espace).

Etape 2 : les sensations corporelles et physique intimes

La perception sensorielle se transforme en épreuve sensorielle intérieure. Une sensation intime, intérieure, personnelle naît alors (exemples : malaise, oppression, affolement, contraction, tension…).

Etape 3 : la réaction corporelle de défense

Le corps répond à la sensation physique par le mouvement : il s’active pour retrouver un équilibre.

Etape 4 : le retour à l’équilibre (le besoin d’intégrité physique et affective étant satisfait)

Les réactions corporelles de défense ont joué leur rôle : satisfaire le besoin de sécurité et d’intégrité. Le corps est soulagé, il retrouve alors son équilibre et l’émotion est passée car elle a rempli son objectif (attirer l’attention sur un événement potentiellement dangereux pour la survie et mobiliser des réactions défensives pour y survivre).

La diffusion de l’émotion : DANS L’ESPRIT

La diffusion de l’émotion est un processus conscient et donc modifiable en s’entraînant à agir autrement (accueillir les émotions comme des messages au service de la vie, se laisser traverser par elles et apprendre à répondre à leur intention vitale en conscience). Agir autrement, c’est ajouter de nouvelles stratégies pour vivre avec les émotions plutôt que contre elles et cette nouvelle manière de penser et de faire prend du temps. Catherine Aimelet-Périssol et Aurore Aimelet  estiment qu’il y a deux mots clés pour mieux vivre avec les émotions : ajouter et ralentir.

Etape 5 : l’esprit prend le relais et réveille le désir de maintenir cette intégrité à tout prix

L’incident a réveillé le besoin existentiel de sécurité, d’identité et de réalisation de soi.

Etape 6 : pensées et comportements pour obtenir satisfaction et maintien de l’intégrité

La psychisme va se développer pour répondre au désir. Il s’agit de tout faire pour obtenir satisfaction (par exemple : ne plus être déstabilisé – à tous les sens du terme).

Etape 7 : des ressentis douloureux à force de contrôler, éviter, défendre et attaquer

Les ressentis douloureux et les sentiments de mal-être nous assaillent et nous rongent l’esprit (tensions, insatisfactions perpétuelles, angoisse, honte, culpabilité, stress…).

Etape 8 : création de représentations binaires (bien/ mal), de croyances, d’interprétations sur les autres

Nos représentations sur nous-mêmes et sur le monde sont fonction de nos ressentis et sont totalement subjectifs (en fonction de nos expériences)… au risque de créer un monde binaire : il y a aurait les gentils d’un côté et les méchants de l’autre.

Apprivoiser ses émotions : on ne peut pas commencer par la fin !

Catherine Aimelet-Périssol et Aurore Aimelet regrettent que nous ayons la fâcheuse habitude de nous focaliser sur nos pensées et nos comportements qu’il nous faudrait gérer ou alors sur nos ressentis qu’il faudrait canaliser.


Repéré depuis https://apprendreaeduquer.fr/etapes-des-emotions/