Cette nouvelle méthode de formation apparue à la suite du développement des technologies de l’information et de la communication, bouleverse les habitudes traditionnelles de formation dans les entreprises.

La réforme, un vrai soutien pour l’e-learning

Le 1er janvier 2019 a marqué le début de la mise en œuvre de la loi « Avenir professionnel » avec la création de nouvelles instances de gouvernance mais surtout l’entrée en vigueur du CPF monétisé et l’ouverture du marché de l’apprentissage. Cette modification de la loi avec son traineau de contraintes financières conduit les organismes de formation à prendre un virage à 180 degrés et leur demande d’intégrer l’e-learning dans leur manière de dispenser les formations.

Personne n’ignore les nouvelles technologies

Aujourd’hui dans presque chaque foyer, l’ordinateur a pris place mais avec lui aussi de nouvelles habitudes et capacités. Naviguer sur internet ne fait plus peur et même les seniors y ont pris goût et l’utilisent : les avantages demeurent indéniables comme celui de communiquer avec leurs enfants et petits-enfants à distance et les nouveaux outils font partie de leur quotidien. De plus, les internautes de tous âges ont pris l’habitude de rechercher des informations sur internet mais aussi de se former grâce aux videos Youtube : du bricolage, à l’origami, pour réparer son ordinateur, pour chercher un logiciel… ces vidéos pertinentes et parfois concurrentes sur le même sujet vous permettent de connaître la marche à suivre et sans vous en rendre compte, vous suivez des cours en e-learning.

EdTech : ces start-up françaises au service de l’éducation

Le marché mondial des technologies de l’éducation devrait atteindre une croissance de 17 % entre 2016 et 2020 pour valoir 252 milliards de dollars, selon un rapport global de EdTechXGlobal, leader des conférences rassemblant des investisseurs, des créateurs et des leaders de l’industrie internationale de l’éducation. En France, le marché de l’EdTech est en pleine expansion. Il représentait plus de 89 millions d’euros en 2017, selon une étude effectuée par le cabinet Deloitte et  recense actuellement 364 acteurs. Dans l’Hexagone, ces nombreuses start-up se mettent au service de l’éducation et de l’apprentissage, par le biais de procédés et de technologies innovantes.

Quels sont les avantages du e-learning pour les entreprises ?

  1. Des économies réelles.
  2. Une organisation flexible.
  3. Les formations diplômantes, l’apanage de l’e-learning.

Avec quels moyens technologiques

Principalement les Smartphones et PC portables : il s’agit d’outils complémentaires et préférés pour suivre la formation, à domicile ou en mobilité. Le Smartphone (86 %) et le PC portable (81 %) sont les deux équipements numériques les plus couramment possédés par les professionnels interrogés.

—————
Repéré depuis http://www.dynamique-mag.com/article/e-learning-impose-sans-rende-compte-esprits.11408