Light is right!

Light is right!

« Light is right! » disent les anglais quand on leur parle d’automobiles sportives.
Et si cela était aussi vrai pour nos attachés-case ?
Quand les pilotes d’Air France et d’American Airlines se sont vus proposer d’échanger leurs lourdes documentations techniques et leur PC portable contre un iPad, ils ont dit oui sans hésitation.
Décidément, on n’en finit plus de trouver des usages professionnels à ces petites tablettes. Focus sur son intégration dans les cockpits d’avion.

 

Chez Air France

Le projet Pilot Pad

De nos amis de Mac4ever

Les 4100 pilotes d’Air France équipés d’iPad, alias Pilot Pad

C’est au tour d’air France de communiquer sur son utilisation du nouvel iPad« Air France est la première compagnie major européenne à équiper ses 4 100 pilotes d’une tablette numérique iPad. Depuis juin dernier, les pilotes qualifiés sur Boeing 777 peuvent l’utiliser de manière quotidienne, l’ensemble des pilotes de la Compagnie en sera équipé à l’été 2013 », rapporte l’entreprise. Petit nom de la tablette en interne : « Pilot Pad »

Les 4100 pilotes dAir France équipés diPad, alias Pilot Pad

La tablette est utilisée pour l’accès aux documents de vols et aux documentations techniques et réglementaires. L’iPad vient remplacer l’ordinateur portable utilisé depuis quatre ans par les pilotes d’Air France. L’ère du « post-Pc », en somme.

Air France va plus loin encore : Un « Pilot Store » a par ailleurs été créé et propose des applications spécifiques destinées aux pilotes, dont la majeure partie a été développée par Air France.

 

Interview : un pilote d’Air France explique les usages de l’iPad :

De nos amis de Mac4ever

On le sait, l’iPad était l’an dernier certifié par la Federal Aviation Administration (FAA) américaine, et donc susceptible d’être embarqué en vol. Il n’en est pas encore de même en Europe, les iPad d’Air France ne serviront, pour l’heure, qu’au sol. Un pilote de long courrier, qui travaille depuis bientôt 10 ans pour Air France, nous explique tout l’intérêt de la tablette dans ce contexte, et dissipe, par la même occasion, quelques doutes et interrogations manifestées sur nos forums.

Bonjour. Pouvez-vous nous expliquer le programme Pilot Pad d’air France ?

C’est un projet qui s’inscrit dans le cadre des réformes entreprises par Air France. L’iPad nous servira comme source de documentation. Y seront intégrées les documentations techniques de l’avion, les recommandations du constructeur, ainsi que diverses données de cartographies.

Interview : un pilote dAir France explique les usages de liPad

Jusqu’alors, Air France avait une approche particulière au niveau des documentations techniques, que les constructeurs nous fournissent en anglais. Celles-ci étaient traduites en interne, puis diffusées aux personnels. Mais, malgré le plaisir d’avoir des documents dans notre langue natale, ce système induisait des lenteurs – le temps de traduire, éditer, envoyer – qui vont disparaitre. Désormais nos docs seront en anglais, et elles seront mise à jour immédiatement, dès que l’iPad sera connecté à l’internet. Ça sera bien plus pratique, notamment pour intégrer les recommandations que font régulièrement les constructeurs.

Les 4100 pilotes de la compagnie seront équipés d’ici l’été 2013. Pour le moment, seuls ceux de la division 777, la plus grosse division long courrier d’Air France, sont équipés.

Air France espère faire des économies en supprimant les docs papiers. C’est si important que ça, 20 kg de papier dans un avion ?

Interview : un pilote dAir France explique les usages de liPad

Oui, c’est très important. J’ai vu sur votre site des lecteurs mettre en doute cette idée, mais elle est très exacte pourtant. On économise 20 kg de documentation papier, avec un iPad de 600 grammes. 1 tonne sur un long courrier ça peut couter environ 500 kg de carburant. Donc 10 kg de carburant d’économie pour 20 kg de doc papier en moins. Imaginez, maintenant, ce chiffre rapporté aux centaines d’avions d’air France, et aux milliers de vol. Vous obtenez des économies considérables, très loin du coût d’acquisition des tablettes.

Pour vous dire jusqu’où nous poussons les choses, l’entreprise a récemment réduit l’épaisseur des … gobelets en plastiques pour réduire la masse en vol. Chaque kilo compte !

En outre, les documentations numériques nous permettront un accès immédiat à l’information recherchée. Même si nous connaissons très bien les documents papier, il faut plus de temps pour retrouver ce que l’on cherche.

L’iPad va-t-il modifier vos habitudes en vol ? Si oui, comment ?

L’iPad n’est pas encore certifié par les autorités européennes. Ça ne saurait tarder, mais ce n’est pas encore le cas. Sous cette réserve, l’iPad permet de réduire les délais de certaines procédures. Par exemple, nous avons besoin de calculer une série de vitesses optimales avant de décoller. Ces vitesses sont V1, VR et V2. V1, c’est la vitesse de décision. Passée celle-ci, quoi qu’il arrive, l’avion doit décoller car il va trop vite pour pouvoir s’arrêter en bout de piste. VR c’est la vitesse de rotation, au moment où on tire sur le manche, et V2 c’est la première vitesse de montée.

Interview : un pilote dAir France explique les usages de liPad

Ces vitesses dépendent d’une multitude de paramètres : le poids de l’appareil, les conditions météo, les conditions de pistes. Actuellement, nous pouvons les calculer avec un outil informatique mais cette opération se fait 1h15 avant le décollage. Et les paramètres ne sont pas tous connus. Les passagers ne sont pas montés à bord, les bagages pas forcément non plus, et la météo peut évoluer. Avec l’iPad, nous pourrons calculer nos vitesses optimales instantanément.

De ce fait, nous obtiendrons des données très précises, et nous utiliseront les vitesses optimales pour chacune des phases, ce qui permet d’économiser du carburant, et les moteurs.

Nous aurons également un logiciel spécialisé sur la question du braquage des volets, là aussi pour améliorer les performances.

Enfin, l’iPad embarquera des modules de formation.

Et les pilotes, ils sont contents d’avoir un iPad ?

L’iPad a un côté fun et tendance, mais c’est vraiment l’intérêt pratique de la tablette et des outils d’Apple qui sont recherchés ici. Moins de maintenance, plus d’économie. Nous ne sommes pas si impatients de recevoir ces iPad, pour une raison toute simple : ceux qui veulent s’équiper de cette tablette l’ont déjà fait, c’est le cas de nombreux pilotes et c’est sans doute le cas de nombreux français.

Merci beaucoup à notre lecteur pilote, et son ami, qui nous ont permis de réaliser cette interview.

[line style=normal][/line]

Chez American Airlines :

De nos amis de Mac4ever

[header_title title= »un iPad à la place de 20kg de papier : » header_size= »h3″]

[line style=normal][/line]

iPad et formation embarquée ?

Se former n’importe où ? même quand on n’a pas de connexion Internet tout en gardant un lien avec son LMS ?

Oui, c’est maintenant possible, avec les player dédiés à l’iPad de certains LMS.

Focus sur le player iPad de MindOnSite

mzl.uxmdfwng.480x480-75

Fort de ses nombreuses expériences réussies de formation en mode déconnecté, et de son expérience chez Air France, MindOnSite s’est attaqué au développement d’une version iPad de sont Player. Le résultat est là, le Player iPad de MindOnSite à trouvé toute sa place sur les iPad d’Air France.

iPad MOS Player.

 

2018-01-01T21:13:29+01:00mars 22nd, 2013|Categories: Technologie|Tags: |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous