“Grâce à la réforme, la fonction formation devrait sortir d’une certaine ornière administrative et se diriger vers plus d’ingénierie des compétences et de la formation”, Mathilde Bourdat, Cegos

“Grâce à la réforme, la fonction formation devrait sortir d’une certaine ornière administrative et se diriger vers plus d’ingénierie des compétences et de la formation”, Mathilde Bourdat, Cegos

A quelques mois de l’entrée en vigueur de la loi relative à la formation professionnelle, Mathilde Bourdat, manager d’offres et d’expertise au sein du Groupe Cegos, en charge des formations continues à destination des formateurs et responsables de formation, se penche sur les enjeux et impacts de cette réforme sur la fonction RH. Entretien.

 Les responsables formation doivent avant tout prendre conscience de l’importance de leur implication au sein de la politique RH de l’entreprise. Ils doivent être force de propositions pour trouver les solutions qui permettront de développer les compétences des salariés, en s’ouvrant à l’innovation pédagogique et en démontrant la contribution de la formation à la performance. Pour cela, ils s’appuieront sur les dispositifs existants, y compris sur le CPF si certaines des formations éligibles correspondent à des enjeux partagés entre l’entreprise et ses salariés. Cette réforme signe également un changement de posture pour les responsables formation car ils vont devoir apprendre à s’adresser aux comités de direction

L’année 2015 sera une année de transition dans la mise en place de la réforme. C’est le moment de repenser la stratégie et finalité des programmes de formation.

Repéré depuis exclusiverh.com

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous