Gamification : peut-on vraiment apprendre sans effort ?

Gamification : peut-on vraiment apprendre sans effort ?

La gamification ou ludification semble peu à peu être devenue le principe pédagogique fondateur de la plupart des dispositifs d’#pprentissage, et en particulier de ceux en ligne. A fonder la pédagogie sur le plaisir, on entretient l’idée non seulement qu’on peut toujours s’amuser en apprenant, mais qu’il faut nécessairement s’amuser pour apprendre. Dans quelle mesure est-ce vrai ou exagéré ?
 La mécanique du jeu repose souvent elle-même sur l’effort, la frustration, et sur un principe de “douleur exquise”. Ainsi refaire 25 fois une séquence de jeu pour parvenir à passer le niveau supérieur n’a rien de plaisant en soi : c’est frustrant, lassant, agaçant… Mais le plaisir et la satisfaction viennent précisément de cette difficulté surmontée.
Les conditions de réussite de ces mécanismes reposent plus que jamais sur la convivialité et la bienveillance : pouvoir se comparer, se jauger aux autres (parfois même défier un autre apprenant) doit se faire dans la bonne humeur, et l’objectif d’apprentissage recherché doit régulièrement être rappelé afin d’éviter de faire entrer les apprenants dans une compétition acharnée et finalement stérile.

L’effort se conjugue très bien avec la notion de plaisir, n’en déplaise aux thuriféraires de l’apprentissage douloureux. Du reste, un peu de dopamine ne nuit pas au cerveau quand l’apprenant réussit.

Repéré depuis www.elearning-news.fr

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous