FORMATION. Avec la révolution numérique, on n’apprend plus aujourd’hui comme on apprenait hier. Alors que l’attention des individus est sollicitée sans discontinuer, les enjeux de la formation digitale sont ceux de n’importe quelle autre activité en ligne : il faut susciter l’intérêt et stimuler la capacité de concentration et d’engagement. 

1. Sortir des écrans

Si les textes réglementaires ne limitent plus l’action de formation à un stage présentiel avec un formateur, le présentiel n’est pas mort pour autant. Assorties d’objectifs de compétences, les sessions en présentiel renforcent les dynamiques collectives et apportent la cohésion de l’instant partagé, à travers des solutions de coaching, au sein de clubs professionnels, lors d’événements ou encore dans le cadre d’universités d’entreprise.

2. Faire plus court, et plus efficace

Les modules de formation longs et très (ou trop) sérieux ne font plus recette ! La formation doit suivre le rythme de l’entreprise, en donnant accès à l’apprentissage à tout moment, et surtout au bon moment.

3. Reconnaître que le jeu, c’est sérieux 

Le développement exponentiel des hackathons et autres serious games ces dernières années l’a prouvé, on peut apprendre sans s’ennuyer, transmettre des connaissances importantes sans être conventionnel. Le jeu est un excellent vecteur d’attention et de mémorisation.

4. Proposer tous les supports, tous les formats

Alors qu’un nombre croissant de salariés travaille indifféremment à partir de son ordinateur professionnel ou du smartphone personnel, ce n’est pas profiter pleinement du digital que de ne pas concevoir et déployer les formations dans un modèle multi-device.

5. Donner les clés aux collaborateurs

La loi « avenir professionnel » l’énonce clairement : l’objectif de la formation est de développer l’employabilité tout au long de la vie professionnelle. C’est ainsi que le Compte Personnel de Formation (CPF), désormais crédité en euros, permet à chacun de choisir librement ses formations.

6. Renforcer l’évaluation des compétences

C’est le pendant nécessaire du lâcher-prise de l’entreprise sur la formation des collaborateurs. Moins ascendante et plus centrée sur l’apprenant, la formation doit néanmoins être en ligne avec la stratégie de l’entreprise et, surtout, aboutir à un réel progrès en termes de compétences.

—————

Repéré depuis http://www.manpowergroup.fr/engagement-apprenants-digital-learning/