Le design thinking dans l’éducation — Enseigner avec le numérique

Le design thinking dans l’éducation — Enseigner avec le numérique

Présentation des quelques premiers résultats de la recherche en matière d’usage pédagogique de la méthode du design thinking.

Le , défini par ailleurs par Nicolas Beudon comme « une d’innovation centrée sur la créativité », peut se concrétiser en plusieurs approches. Il se décompose à l’origine en 7 étapes : Définir (identification du problème), Rechercher (historique des problèmes, collecte des exemples d’échecs, rencontre avec le client), Idéater (identification des besoins et des motivations des clients finaux, remue-méninges),Prototyper (croisement et affinement des idées, créations de maquettes), Sélectionner (révision des objectifs, choix de l’idée), Implémenter (mise en place, plan d’action) et Apprendre (retour du client final, adéquation entre la solution validée et l’objectif initial, solutions d’amélioration).

Ces différents stades sont ramenés à 5 éléments

  • Définir,
  • Idéater,
  • Synthétiser,
  • Prototyper
  • Tester et Lancer

voire seulement à 4 ou même 3 mouvements fondamentaux pour Tim Brown (Inspiration, Idéation, Implémentation). Dans tous les cas, précise Nicolas Beudon, on retrouve toujours une phase de définition des besoins des utilisateurs finaux à travers l’observation et l’immersion, une phase de mobilisation d’idées et d’expérimentation et une phase de test et d’amélioration des prototypes avant l’implantation de la solution finale.

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous