Une ordonnance de la loi avenir professionnel va permettre aux salariés de conserver leurs droits à la formation après l’échéance du 31 décembre 2020. Ils devront toutefois procéder à l’inscription de leur « montant de droits dans le service dématérialisé ».

Les salariés qui auront ouvert et mis à jour leur compte personnel de formation (CPF) conserveront leurs droits et ne les perdront pas fin 2020 comme prévu, selon une ordonnance rectificative de la loi avenir professionnel qui sera présentée mercredi en Conseil des ministres. Cette ordonnance « balai », dont l’AFP a eu copie ce mardi, corrige, entre autres, des dispositions de la loi avenir professionnel adoptée en septembre 2018, réformant l’apprentissage et la formation professionnelle.

Lancement d’une application fin novembre

Mais il faudra impérativement « procéder à l’inscription de son montant de droits dans le service dématérialisé », prévient l’ordonnance. Dans le cadre de sa réforme, afin de simplifier l’accès à la formation, l’exécutif mise beaucoup sur le lancement d’une « appli » fin novembre, que la Caisse des dépôts confectionne actuellement. Il prévoit d’ailleurs une grande campagne de publicité sur le sujet.

« Mon compte formation » sera disponible en application sur smartphone et sur internet. L’outil permettra d’enregistrer ses droits, d’accéder aux offres de sa région, de voir comment celles-ci sont notées, de réserver et de s’inscrire à une formation.

 

—————
Repéré depuis https://www.bfmtv.com/economie/compte-formation-les-droits-acquis-ne-seront-pas-perdus-fin-2020-1752734.html