Apprendre avec le sketchnoting : ré-enchanter les manières d’apprendre grâce à la pensée visuelle 

Apprendre avec le sketchnoting : ré-enchanter les manières d’apprendre grâce à la pensée visuelle 

Une expérience intéressante sur les effets du dessin dans le processus de mémorisation
Pour mieux mémoriser, la reformulation et la transformation sont de précieux alliés. En ce sens, l’usage de l’image et de la main favorise une mémorisation de qualité à long terme.
Plusieurs chercheurs américains ont essayé de mieux comprendre le fonctionnement de la mémoire humaine en menant sept expériences avec des étudiants.

La théorie du double codage

La capacité de coder l’information de manière visuelle ET verbale à la fois accroît la probabilité de se souvenir de cette information, en comparaison avec la probabilité de se souvenir d’une information qui n’aurait été codée que d’une seule manière.

La théorie du double codage a été conceptualisée par Allan Paivio (Université de Western Ontario). Selon cette théorie, la #formation d’images mentales favorise le processus d’#apprentissage.

Le sketchnoting (ou prise de notes visuelles) est une manière créative de prendre des notes ou d’organiser les informations. C’est un #outil de pensée visuelle qui permet de transformer tous types d’informations (cours, leçons, oeuvres étudiées, vidéos, textes, conférences…) en une représentation essentiellement graphique.

Le livre Apprendre avec le sketchnoting (de Isabelle Pailleau, Audrey Akoun et Philippe Boukobza) accompagne toutes les personnes (enseignants, élèves, parents, formateurs) qui souhaitent intégrer la technique du sketchnoting dans les apprentissages.

2018-01-01T20:41:10+01:00juillet 13th, 2017|Categories: Cognition et Communication, Curation triée|Tags: , , , |0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.