Qu’ils soient sous forme de présentations ou de vidéo, nos supports doivent être conçus pour faciliter le plus possible la mémorisation et la compréhension. C’est justement l’objet de la recherche en apprentissage multimédia : identifier les grands principes qui permettent d’améliorer l’efficacité des documents combinant des mots (sous forme textuelle ou auditive) et des images.

De l’information à la compréhension

Lorsqu’une nouvelle information arrive, l’apprenant tente de l’intégrer dans son savoir existant, dans ses schémas de pensée. L’information est alors interprétée et adaptée pour pouvoir être reliée aux connaissances initiales : l’apprentissage est un processus de réelle construction de connaissances, et non simplement d’enregistrement ou d’absorption parfaite d’informations tel un disque dur stockant ce qu’on lui transmet [1, 2].

Pour que l’apprentissage s’opère lorsque l’apprenant suit une présentation, lit un document ou regarde une vidéo, il faut qu’il soit en mesure de 1) faire attention aux bons éléments, 2) les organiser mentalement de manière cohérente et 3) les relierà ses connaissances antérieures. C’est le principe du Select – Organize – Integrate(SOI) [3, 4].

1. Trop d’éléments parasites -> Guider l’attention

  • Problème : l’apprenant est incapable de faire attention aux bons éléments.
  • Solution : guider l’attention.

2. Trop d’éléments essentiels -> Limiter la complexité

  • Problème : le contenu est tellement complexe qu’il dépasse les capacités cognitives de l’apprenant.
  • Solution : limiter la complexité du document.

3. Apprenants passifs -> Organiser la réflexion

  • Problème : l’apprenant ne s’engage pas suffisamment dans la réflexion pour conduire à un apprentissage.
  • Solution : organiser la réflexion.

—————
Repéré depuis https://www.innovation-pedagogique.fr/article4898.html