On parle beaucoup de l’apprenant moderne, on commence même à faire des « persona » pour le comprendre. Quel progrès ! avant, une formation = un contenu unique, dispensé à tous…Heureusement, les formateurs savaient s’adapter en fonction de leur audience. Mais l’avènement d’un learning + liquide, +mêlé à nos activités quotidiennes nécessite de s’interroger plus profondément sur nos contraintes, nos pratiques, nos comportements d' »apprenant ».

L’apprenant d’aujourd’hui est submergé

Les collaborateurs qui travaillent dans des bureaux sont bien souvent submergés, le temps leur fait défaut. Selon l’étude Insights from IMPACT 2018, Josh Bersin, leur temps se répartit comme suit.

Le collaborateur ‘col blanc’ n’a que 20 minutes par semaine pour développer ses compétences !!!

A cela s’ajoutent les temps de transport dont une partie est utilisable pour apprendre, s’informer, faire de la veille si les conditions idoines sont réunies (accès aux contenus, tranquillité, confort…).

il est aussi très exigeant

L’apprenant d’aujourd’hui est un consommateur en recherche d’authenticité, de transparence, de réactivité, de praticité et d’émotions. Il veut vivre des expériences dont il est l’acteur principal et non pas consommer passivement un produit.

Pour poursuivre votre lecture, c’est par ici.