Comme ses concurrents, Cegos a été lourdement impacté par la réforme de la formation professionnelle. En 2015, le groupe a vu son chiffre d’affaires reculer de 3,4 % par rapport à l’année précédente. Des résultats en demi-teinte qui ne vont pas empêcher l’organisme de de multiplier les projets, notamment sur l’axe du digital.

La réforme de la formation professionnelle, entrée en vigueur en août 2015, n’a pas épargné les organismes de formation. En provoquant de l’inquiétude et l’attentisme du côté des entreprises, elle a ralenti l’activité de l’ensemble des acteurs. Cegos n’a pas fait exception à la règle. En 2015, le groupe a généré 191 millions d’euros de chiffre d’affaires. Soit un retrait de 3,4 % par rapport à 2015. Il a, par ailleurs, vu sa marge, diminuer de 12 %.
Par Aurélie Tachot