Pôle emploi digitalise les évaluations et améliore la formation – Formaeva

Pôle emploi digitalise les évaluations et améliore la formation – Formaeva

Entretien avec Thierry HUORT, chef de projet Évaluation à l’Université Pôle emploi

Qu’est-ce qui vous a amené à vous rapprocher de Formaeva ?

Il y a 2 ans, nous arrivions au maximum de ce que nous pouvions faire avec l’évaluation papier. Il était difficile d’avoir une vision globale et impossible d’avoir une vision précise, par produit ou par #formateur. Par ailleurs, nous devions trouver un traitement automatisé des questionnaires, alors en papier. En effet, la volumétrie ainsi que la ressaisie devenaient importantes et les traitements ne permettaient pas de suivre nos indicateurs en temps réel.

Pourquoi acquérir un outil d’évaluation ?

La #formation est un sujet primordial pour la qualité de service de Pôle emploi en contribuant à mettre en face des demandeurs d’emploi et employeurs des personnes compétentes. Aujourd’hui, Pôle emploi consacre un effort important pour la formation professionnelle continue de ses agents. Cela représente 3 millions d’heures pour les 50 000 salariés, soit en moyenne 7 jours de formation par an et par agent. Nous avons donc un besoin impératif d’en mesurer et d’en piloter le retour sur investissement.

Nous nous posons systématiquement 2 questions :

  • La formation est-elle de qualité ?
  • La formation a-t-elle un impact opérationnel ?

Comment avons-nous pu répondre à vos attentes ?

Ce qui intéresse Pôle emploi avec Formaeva, c’est que nous pouvons travailler sur les retours tout au long du processus d’#apprentissage et de mise en pratique. Sur les retours des stagiaires, « à chaud », d’abord ; mais aussi sur l’évaluation du formateur (suivi qualité, appropriation du produit, accompagnement du produit) ; et, désormais, que nous pouvons travailler, via l’évaluation « à froid », sur la mesure du transfert des acquis.

Peut-on dire que l’évaluation est « intégrée » ?

Oui, l’évaluation fait partie intégrante du dispositif de développement des compétences. Au niveau central, un comité de pilotage de la satisfaction des bénéficiaires a été mis en place. Il est composé de la direction stratégie et conception de la formation, de l’université du management et des directeurs des campus. Tous les mois, un tableau de bord est édité, des analyses sont produites, des alertes sont instruites pour garantir la qualité et observer l’impact de la formation. C’est une instance de décision qui peut réorienter une formation, émettre des préconisations vers notre réseau, voire suspendre le déploiement d’une formation si cela s’avère nécessaire.

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.