Une équipe suisse a tenté une expérience assez originale, afin de déterminer notre capacité de retenir des informations pendant notre sommeil. Leur travail a été résumé dans Discover Magazine, mais est également accessible en ligne dans son intégralité sur le site de Current Biology.

Cela démontrerait, pour les chercheurs, l’existence d’une mémoire implicite et inconsciente, qui fonctionnerait de manière quasi instinctive.

Une autre découverte de cette équipe concerne le moment où l’information peut être retenue. Cela ne marche pas n’importe quand au cours du sommeil. En effet, même lorsque le cerveau est en sommeil profond (donc pas en état de rêve), il oscille toutes les demi-secondes entre un état « activé » et un autre « inactif ». C’est lorsque les mots étaient prononcés pendant cet état « actif » que la trace mémorielle avait le plus de chance de se produire.


Repéré depuis http://www.internetactu.net/a-lire-ailleurs/peut-on-vraiment-apprendre-en-dormant/