À notre époque, former est indispensable. Des sommes importantes sont investies par les entreprises et l’ensemble des acteurs de la formation. Oui, mais pour quel résultat ?

Trop peu souvent, des moyens sont dégagés pour évaluer l’efficacité de la formation. Alors, comment éviter de jeter des pièces en l’air sans se préoccuper de savoir de quel côté elles retombent.

 

Pourquoi évaluer ?

La formation comme toute activité doit rendre des comptes à ceux qui la finance. Qu’on soit d’accord ou non avec la pertinence de Qualiopi, les organismes devront prochainement répondre à ces exigences qualité. Mais au-delà d’évaluer la performance globale des organismes, l’évaluation des résultats concrets de chaque formation est loin d’être systématique.

La réussite d’une formation repose sur de nombreux facteurs :

  • la justesse de ses contenus ;
  • la qualité didactique et pédagogique ;
  • la qualité des supports utilisés ;
  • l’adéquation avec les prérequis, les attentes et les capacités d’apprentissage des apprenants ;
  • la qualité de l’animation et de l’accompagnement ;
  • la performance des outils utilisés (dans le cas du Digital Learning) ;

L’évaluation est intéressante à faire selon trois axes d’analyse :

  1. pour l’apprenant : 
  • est-ce que ses efforts ont été suffisants ?
  • a-t-il compris et retenu ce qui était attendu ?
  • quels bénéfices personnels en tire-t-il ?
  • comment se situent-il par rapport aux autres ?
  1. pour l’équipe pédagogique :
  • comment a été perçue la formation ?
  • quels sont les points forts et les points faibles de la formation ?
  • quelles sont les améliorations possibles ?
  • a-t-elle permis d’atteindre les objectifs fixés ?
  1. pour le commanditaire :
  • les objectifs de complétion et de réussite ont-ils été atteints ?
  • quels sont les résultats opérationnels ?
  • quel est le ROI et ROE  de la formation ?

 

Parier que « tout va bien se passer » et ne pas mesurer le résultat d’une formation pourrait paraître soit irresponsable, soit prétentieux, voire les deux :)

Quoi évaluer ?

Pourquoi « faire » une formation ? pour quel résultat attendu ?

Les réponses à ces questions fondamentales sont fournies en amont de la formation par une phase d’exploration, de discussion et d’échanges avec les personnes intéressées :

  • les experts ;
  • les participants ;
  • les formateurs ;
  • les commanditaires.

Une fois la nécessité de former acquise et les résultats attendus précisés, la formation et l’évaluation peuvent être conçus et produits de concert. 

Il est alors bien plus aisé d’évaluer avec pertinence et précision :

  • les acquis : de façon quantitative ET qualitative ;
  • les comportements : les nouveaux, les changements, les réflexes…
  • les résultats : la variation des indicateurs définis en amont

mais aussi les impacts : le plaisir d’apprendre, le développement des compétences d’autodidaxie (curiosité, esprit critique, …), la reconnaissance…

Comment évaluer ?

Depuis le développement du Digital Learning, l’évaluation repose quasi systématiquement sur des quiz. La création de quiz est très facile avec les plateformes actuelles, mais pour concevoir un quiz dont les résultats sont utiles et pertinents, la tâche est plus ardue.

En effet, un bon quiz, ne doit pas :

  • tester uniquement la mémoire ;
  • comporter de piège ;
  • contenir des formulation ambiguës ;
  • permettre le hasard ;
  • être élitiste

et doit :

  • être en phase avec le contenu de la formation ;
  • être progressif ;
  • être tolérant aux « petits » écarts ;
  • mesurer l’appropriation et pas la mémorisation ;
  • contenir des consignes claires et des modalités de réponses simples ;

Cependant le questionnement n’est pas (loin s’en faut) la seule façon d’évaluer, il est également possible (et chaudement recommandé) de faire appel : 

  • à l’observation : par les managers, les collègues…
  • à la mesure d’indicateurs de performance (définis en amont).

 

Former sans évaluer, c’est s’arrêter à mi-chemin.

 

 

 

 « Il va falloir mettre une note maintenant ! » — Jacques Martin