La ministre de l’Enseignement supérieur s’est réjouie de l’enthousiasme suscité par l’ouverture des MOOC, les cours en lignes gratuits, dispensés par plusieurs grandes écoles françaises dont l’Institut Mines-Télécom ou l’Ecole Centrale par exemple.

35 000 inscrits pour les cours en ligne qui ouvriront en janvier prochain : succès ! C’est ce qu’a annoncé Geneviève Fioraso, la ministre de l’Enseignement supérieur, en marge d’un forum sur le numérique et les banlieues. « Cela montre qu’il y a une grande appétence », a-t-elle indiqué.

La plateforme est appelée “FUN” pour “France Université Numérique”. Baptisés MOOC pour « Massive Open Online Course », ce sont donc des cours à distance et dispensés gratuitement. Et donc, cela signifie que n’importe qui doté d’une connexion Internet peut suivre les cours de prestigieuses écoles. Parmi elles, on peut noter l’institut Mines-Télécom, l’Ecole Polytechnique, HEC, le CNAM, Science Po et les cours de plusieurs universités (Nanterre, Panthéon-Assas, etc.).

Les inscriptions sont ouvertes depuis fin octobre sur le site www.france-universite-numerique-mooc.fr. « Ca va être un outil formidable pour la francophonie », a ajouté la ministre, puisque les cours sont en français. Attention tout de même : ces cours ne permettent pas d’obtenir un diplôme et Geneviève Fioraso « ne croit pas qu’en France on ira vers des diplômes, en tout cas pas tout de suite ».

Par Emilien ErcolaniVia L’Informaticien :  MOOC : déjà 35 000 inscrits dans les écoles virtuelles françaises.