Pourquoi Mark Zuckerberg investit des milliards dans « l’enseignement personnalisé »

Pourquoi Mark Zuckerberg investit des milliards dans « l’enseignement personnalisé »

Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook, mise sur l’enseignement personnalisé pour répondre aux principales difficultés auxquelles le système éducatif est actuellement confronté. C’est l’un des quatre principaux secteurs que financera la Chan Zuckerberg Initiative, créée par sa femme, Prescilla Chan, et lui-même, et dotée de 41,5 milliards d’euros.

Mark Zuckerberg en a pourtant une définition très claire. Il s’agit, pour les enseignants, de « travailler avec les élèves dans le but d’adapter l’instruction à leurs besoins et intérêts individuels ». Bien que sa plateforme d’enseignement personnalisé soit indépendante de Facebook, les principes qui la sous-tendent sont les mêmes : la technologie remplace le travail humain et des algorithmes fournissent aux utilisateurs un contenu basé sur l’analyse de leur comportement antérieur et de leurs intérêts manifestes. Elle rappelle la manière dont fonctionne le fil d’actualité sur Facebook et d’autres modèles de personnalisation commerciale basés sur les commentaires et l’analyse comportementale.

Les dangers de cet enseignement

Le projet de Mark Zuckerberg a trois défauts majeurs. D’abord, l’éducation a toujours consisté à acquérir des connaissances et des compétences en rapport avec une profession, mais aussi une culture générale. En concentrant l’enseignement sur les seules matières qui intéressent les élèves, le risque est de former beaucoup de spécialistes et peu de généralistes.

Ensuite, si l’on épargne aux élèves la confrontation avec une façon d’apprendre qui ne leur convient pas exactement, ils pourraient être amenés à souffrir ensuite, dans la vraie vie, de leur incapacité à s’adapter aux modes de fonctionnement qui ne sont pas les leurs.

Les gens étant différents, ils n’apprennent pas tous de la même façon. algogenius, CC BY

Enfin, loin d’être figées, les préférences des élèves varient en fonction de leur environnement. Seule une démarche humaine permettra d’établir un contenu adapté à chacun. Un processus automatisé risquerait de dépersonnaliser l’enseignement et de réduire à leur portion congrue les échanges entre enseignant et élèves. Confier l’enseignement à la serait courir le risque d’un appauvrissement du lien social que tissent élèves, enseignants et parents, indispensable à tout apprentissage efficace.

En quoi il peut s’avérer utile

La motivation est indispensable à un efficace. L’enseignement personnalisé procure aux élèves un sentiment d’autonomie et de pertinence de l’information. De même, les évaluations personnalisées ont la réputation d’être efficaces.

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous