L’INGÉNIERIE PÉDAGOGIQUE BOOSTÉE PAR L’APPORT DES NEUROSCIENCES — Blog docendi

L’INGÉNIERIE PÉDAGOGIQUE BOOSTÉE PAR L’APPORT DES NEUROSCIENCES — Blog docendi

Grâce aux multiples découvertes réalisées dans le champ des neurosciences, ce que nous comprenons des approches et méthodes pédagogiques renforce ou renouvelle notre manière de concevoir et de déployer les dispositifs de formation. Quels sont les piliers de l’ingénierie pédagogique du 21esiècle et comment les intégrer dans nos pratiques ?

INGÉNIERIE PÉDAGOGIQUE : PARTONS DU COMMENT APPRENDRE POUR AJUSTER LE COMMENT FORMER

D’hier à aujourd’hui, les ressorts de l’apprenance [1] ont peu changé. L’attention et la motivation en sont des vecteurs clés. Et si l’on a cru pouvoir éluder la mémorisation, c’est bien elle qui fait de l’information à portée de clic un savoir mobilisable dans son travail. Relier l’information à des connaissances préalables reste en effet crucial pour développer des savoirs faire et comportements.

FAISONS DE L’ATTENTION DES APPRENANTS UNE ALLIÉE

L’organisation des sessions de formation professionnelle est souvent calquée sur celle des classes avec une récréation à 10h30, une pause-déjeuner, etc. Or, au bout de dix minutes [4], l’attention faiblit. Dès lors, pourquoi ne pas offrir davantage de pauses, plus courtes ? On utilise ainsi le mode de fonctionnement diffus du cerveau, qui peut produire des déclics ou des découvertes.

Repéré depuis https://www.docendi.com/blog/lingenierie-pedagogique-boostee-lapport-neurosciences/

2018-07-23T13:29:47+02:00juillet 27th, 2018|Categories: Cognition et Communication, Curation triée|0 commentaire

Laisser un commentaire

Mon compte :

Oublié votre mot de passe ?

Rejoignez-nous