Les comportements des individus en milieu scolaire, notamment ceux des élèves, peuvent s’expliquer par le degré de motivation de ces derniers à accomplir des activités pédagogiques. Mais qu’est-ce qui motive réellement les élèves à s’impliquer dans leur réussite scolaire? D’après la théorie de l’autodétermination développée par Deci et Ryan (2002), les comportements des élèves s’expliquent par des raisons qui sont à la base de leur motivation. Ces facteurs, ces déterminants peuvent être internes ou externes.

À la base et de façon innée, tout individu, selon ce que soutiennent Deci et Ryan (2002), cherche à satisfaire trois types fondamentaux de besoins psychologiques :

  • Les besoins de compétence;
  • Les besoins d’autonomie;
  • Les besoins d’affiliation (de relation avec autrui).

Dans leur théorie d’autodétermination, Deci et Ryan (2002) distinguent trois principaux types de motivation :

  • La motivation intrinsèque;
  • La motivation extrinsèque;
  • L’amotivation.

La motivation est dite intrinsèque lorsque l’individu s’engage de façon volontaire et spontanée dans une activité en raison de l’intérêt et du plaisir qu’il trouve à effectuer celle-ci, sans aucune récompense externe. Par exemple, un élève qui s’engage dans la résolution de problèmes parce qu’il aime les mathématiques fait preuve de motivation intrinsèque, considérée comme le plus haut niveau d’autodétermination.

La motivation extrinsèque, quant à elle, renvoie à la pratique d’une activité effectuée non en raison du plaisir qu’elle procure, mais pour des raisons souvent externes ou des motifs instrumentaux (ex. : punition, récompense, pression sociale, obtention de l’approbation d’une tierce personne).


Repéré depuis http://rire.ctreq.qc.ca/2019/01/les-differents-types-de-motivation-selon-la-theorie-de-lautodetermination/