Apprend-t-on de ses erreurs ou de celles des autres ? Sans doute, mais ce n’est pas automatique. Encore faut-il les (re)connaître, et en tirer des enseignements. Autrement dit, pour qu’il y ait apprentissage, il faut un retour réflexif sur l’erreur, un Feed back.

L’intérêt d’un cadre formatif, c’est d’offrir un environnement permettant l’essai, le tâtonnement, l’erreur, l’échec… c’est ce qui le différencie d’une situation réelle de travail.  Comment faire pour que l’erreur ne soit pas stigmatisée mais devienne un matériau collectif pour la construction du savoir ? Et concrètement, comment faire vivre une expérience d’apprentissage par l’erreur. Qui plus est en Fod ?

Deux enseignantes du Cnam, Frédérique Pontoizeau et Anne Guyon, nous font partager leur expérience au travers d’un dispositif d’apprentissage qui repose sur le feed back.  Elles enseignent les fondamentaux des techniques de vente et ont imaginé un scénario pédagogique qui multiplie les modalités. Ce scénario passe notamment par l’erreur et permet l’analyse réflexive. « Avec Anne, on s’est interrogé pour savoir comment faire pour qu’en Fod, les apprenants puissent s’approprier les méthodes et que cela soit réflexif, explique F. Pontoizeau. On ne peut pas être dans l’injonction, en disant : « ça doit être comme ça, c’est comme ça que vous devez être », parce que ça ne fonctionne pas. Donc on a essayé de transposer ce qu’on faisait en cours présentiel avec des élèves en Fod. Nous avons séquencé notre formation par petits modules et nous avons organisé les séances de manière à ce qu’elles soient progressives ».


Repéré depuis https://living-lab.cnam.fr/index.php/favoriser-lapprentissage-par-lerreur/