La thèse de Yanik Simard s’attaque à la question de la pertinence de la formation à distance. Celle-ci répond-t-elle aux promesses annoncées ? Cette question est récurrente tant chez les praticiens que chez les chercheurs. L’auteur a étudié attentivement 16 méta-analyses ayant examiné 862 études primaires menées, chacune, d’après un schéma de recherche rigoureux et comptant au-delà de 200,000 participants.

Méta et méga

L’auteur distingue tout d’abord les méta et les méga analyses; il reprend les définition de Bissonnette et Fortin :

Une méga-analyse est « une synthèse des résultats provenant de différentes méta-analyses. Les résultats ainsi regroupés peuvent être utilisés pour comparer et déterminer les interventions les plus efficaces sur un sujet donné » (Bissonnette et coll., 2010, p.6).

Une méta-analyse, pour sa part, réfère à une « approche qui consiste à rassembler les données issues d’études quantitatives comparables et à les soumettre à nouveau à des calculs statistiques. Elle permet alors d’estimer de façon précise l’ampleur de l’effet d’une intervention et de dégager les tendances qui se dessinent dans les études » (Fortin et coll., 2015, p.78).

1989 après JC : naissance du Web

Après une revue de littérature il distingue 3 types de technologies :

  • Les PDE (Prior Distance Education) : Il s’agit de la FAD pratiquée à l’aide de technologies de communications plus anciennes, comme la correspondance postale, l’envoi de vidéos, la transmission d’émissions de télévision, la conversation téléphonique. Les technologies PDE excluent le Web 1.0. Il s’agit de la consultation d’informations comme on pouvait le faire dans une bibliothèque.
  • ODE : (Online distance education) : Cette expression réfère à l’apprentissage en ligne offert par la FAD à l’aide notamment du Web 2.0. L’internaute contribue à la création du contenu, mais surtout à la validation de ce dernier. Le Web 2.0 diffère du Web 3.0 qui est actuellement marqué par la communication immédiate. Par exemple, on pointe son téléphone intelligent vers une personne ou un objet et on obtient immédiatement toutes les informations pertinentes sur cette personne ou objet.
  • PDE/ODE : un combiné des technologies PDE et ODE : Ce combiné inclut le PDE ainsi que le Web 1.0 et le Web 2.0.

A l’aune du protocole d’étude utilisé, trois positions tranchées s’affrontent :

  • Les spécialistes en formation à distance et technologies éducatives n’ont pas tenu leurs promesses. Les technologies éducatives sont finalement déceptives
  • D’autres observateurs confirment les choix politiques du 20eme siècle et affirment que même si l’on connait mal le rôle de la technologie, la plus récente entraîne une plus grande efficacité et un plus grand succès des apprenants.
  • Un dernier groupe de chercheurs très prudents affirme que le domaine d’investigation est trop récent pour affirmer quoi que ce soit et que des recherches complémentaires sont nécessaires, formule consacrée des chercheurs professionels.

Des progrès pratiques

Ce que nous apporte la recherche c’est la démonstration qu’entre deux technologies, une plus récente apparaît plus efficace qu’une plus ancienne (internet versus les envois postaux) mais en aucun cas que la technologie soit en soi-même une condition d’efficacité pédagogique.

Source :

L’efficacité de la formation à distance au niveau postsecondaire :  une méga-analyse. Université de Laval   Yanik Simard – Université Laval – 2018

Télécharger la thèse :  https://corpus.ulaval.ca/jspui/handle/20.500.11794/29629

—————
Repéré depuis https://cursus.edu/articles/42757/lefficacite-de-la-formation-a-distance-au-postsecondaire-une-mega-analyse-these-de-yanik-simard#.XNFi99MzZTY